La Sense se démocratise : essai de la Salomon Sense Mantra

Running with Sense MantraEn préambule il convient d’indiquer que je ne suis ni adepte du « courir naturel » et encore moins du barefooting, néanmoins j’ai par le passé couru avec ce genre de chaussures, Adipure Gazelle et Nike Free 3.0 V3 pour ne pas les citer :P

Ceci étant dit mon expérience dans ce type de foulée se limite à l’asphalte, si l’on fait abstraction des Cross en NewBalance RX507CG…

Il faut dire que jusqu’à présent, étant plutôt adepte de Trails Longs voire d’UltraTrails, j’avais un peu de mal à envisager courir ce genre d’épreuve avec ce type de chaussures…

Voyons si les Salomon Sense Mantra m’auront fait changer d’avis!

La saison dernière, on peut dire qu’il y avait eu un sacré buzz autour d’un modèle « minimaliste » destiné au trail : les Salomon SLab Sense.

Aux pieds de Kilian (ndlr Jornet), on peut dire que le rouge et blanc des Sense ne passait pas inaperçu! Quelques semaines plus tard, celles-ci avait été distribués au compte-goutte (en série très limitée et numérotée) et quelques rares « chanceux » avaient pu passer aux pieds la chaussure tant convoitée.

Malheureusement, ce premier modèle s’il faisait quasiment l’unanimité au niveau qualités (légèreté, dynamisme, ressenti de sol etc…) s’est avéré plutôt élitiste car peu protecteur pour le pied et peu durable (quelques centaines de km tout au plus).

L’équipementier convaincu de son concept a décidé cette année de démocratiser le modèle SLab le déclinant en 2 versions plus grand public, toutes proportions gardées.

On trouve d’abord un modèle trail typé « racing », assez proche du concept Sense original mais un peu plus protecteur et durable. Ces chaussures sont nommées Sense Ultra.

L’autre déclinaison rejoint la polyvalente gamme XR (CrossRoad – Door To Trail). Ce sont les baskets qui nous intéressent aujourd’hui : les Sense Mantra.

Le chaussant

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la filiation avec les SLab Sense frappe au premier coup d’oeil. Nous sommes ici à mille lieux d’une XA Pro! Le dessin de la chaussure est très épuré, cela respire la légèreté avant même de les avoir passé aux pieds.

sense_mantra_backLa chaussure est basse sur les chevilles! Il en résulte une grande liberté de mouvement au niveau des malléoles, ce qui mine de rien demande un petit temps d’adaptation au niveau de la proprioception. Les amateurs de minimalisme seront quant à eux surement ravis de retrouver cette caractéristique sur les Mantra.

La tige est constituée d’un mesh plutôt fin, légèrement élastique. Le tissus est respirant et la contrepartie est qu’en condition humide, l’eau pénètre assez facilement à l’intérieur. La rosée du matin dans les herbes hautes  n’a aucun mal à mouiller le pied par exemple. Heureusement, le mesh sèche aussi très rapidement ce qui tend à vraiment minimiser le défaut précédent. Par comparaison avec les SLab Sense et Sense Ultra, le mesh est un peu moins souple, donc surement plus résistant.

sense_mantra_endofitLe chausson est construit sans couture, associé à l’effet légèrement stretch du mesh, cela donne une impression de seconde peau. Et si ce n’est pas visible de l’extérieur, un manchon interne (ENDOFIT™) vient envelopper le coup de pied pour maintenir celui-ci en place sans toutefois le contraindre.

La ToeBox est plutôt large et accueillante pour les orteils : aucun risque de frottement à cet endroit, attention par contre aux pieds fins, le chaussant peut dérouter.

Malgré la tendance minimaliste des Sense, un contrefort vient sécuriser le talon en rigidifiant légèrement l’arrière de la chaussure.

Sur la face externe, des pièces de tissu plus résistantes surmontent le mesh. En plus d’augmenter la durabilité de ce dernier, elles permettent de modeler la forme de la chaussure tout en garantissant un peu de maintien, faisant la jonction entre la semelle et le laçage.

sense_mantra_laceSi l’on peut se poser des questions quand au confort de laçage en observant la très faible épaisseur de la languette, je dois reconnaître que j’ai été agréablement surpris. Celle-ci est assez efficace pour empêcher le cisaillement du pied avec des lacets bien serrés. Comme pour le reste de la gamme Salomon, une poche dans la languette (QuickFit) permet de ranger les lacets pour éviter qu’il ne s’accroche à ce qui passe à sa portée sur sentier.

Pour le laçage, la Sense Mantra est équipé d’un classique système QUICKLACE™, un grand classique chez Salomon.

Enfin, malgré l’orientation allégée de la chaussure, la Mantra est néanmoins équipée d’un pare-pierre recouvrant la pointe du chausson. Recouvert de caoutchouc, celui-ci rempli correctement sa mission.

À noter que de par sa construction « seconde peau » et son absence de couture, la Sense Mantra est conçue pour une utilisation sans chaussette. Vous pourrez donc vous en passer si vous le souhaitez, elle est aussi agréable à porter avec alors à vous de juger ;)

La Partie Intermédiaire

Sous la voûte plantaire on trouve une semelle de propreté monobloc constituée d’une fine couche de mousse EVA.

sense_mantra_profeel_filmUne fine couche de carbone appelée PROFEEL FILM™ surmonte la semelle intermédiaire sur la moitié avant. Extrêmement flexible, ce matériau permet d’isoler le pied sans pour autant nuire au ressenti ou au dynamisme de la chaussure. Concrètement cela permet par exemple lors de passage sur des pierres saillantes de garder un excellent ressenti du sol, sans pour autant blesser le pied ou fatiguer la voûte plantaire.

sense_mantra_heel_to_toe_dropPlus épaisse que sur la SLab Sense, la semelle intermédiaire de la Mantra adopte néanmoins un profil permettant la course naturel. Affichant 16mm à l’arrière et 10mm à l’avant, cela nous donne un différentiel (Drop) de 6mm. Nous sommes donc bien en présence d’une chaussure permettant l’attaque de la foulée du médio-pied voire de l’avant.

De nombreuses encoches dans la semelle intermédiaire viennent à la fois assouplir la chaussure (encoche extérieures) mais aussi l’alléger (encoches centrales).

sense_mantra_sideLa moitié avant de la chaussure combine 2 densités différentes de mousse ce qui tend à confirmer s’il en avait besoin l’orientation « courir naturel » des Sense Mantra.

Ces aspects combinés constituent le concept de PROPRIOTECTION™ mis au point par Salomon : la chaussure fait travailler le pied tout en le protégeant.

De part et d’autre de la chaussure, sur un axe longitudinal, le châssis équipé du système OS TENDON™ augmente retour d’énergie lors du déroulé de pied. Cette caractéristique, bien qu’éloignant la Mantra du minimalisme pur et dur, permet de rendre la chaussure plus nerveuse.

La Semelle Externe

sense_mantra_soleLa matière appelée NON-MARKING CONTAGRIP® est constitué d’un alliage de différent type de gomme permettant un juste compromis entre durabilité et adhérence (Contagrip HA pour High Abrasion et Contagrip HT pour High Traction). Il faut dire que le positionnement dans la gamme XR des Mantra réclame des qualités assez antinomiques. Si la semelle se montre suffisamment robuste aux contact de l’asphalte, elle montre aussi de belle qualités sur sentiers. La segmentation de celle-ci, aux mêmes endroits que l’intermédiaire permet de ne pas entraver la flexibilité de la chaussure.

On retrouve sur la Mantra le cramponnage typique des Sense. S’il semble un peu moins prononcé que sur le modèle Ultra, il sait se faire oublié sur asphalte et terrains durs tout en apportant une accroche satisfaisante dans la majorité des cas où cela est nécessaire.

crampons SenseÀ vrai dire c’est surtout sur terrain gras que les Sense Mantra montreront leurs limites. Déjà les crampons ne sont pas assez hauts pour ce type d’utilisation mais surtout parce que les encoches dans la partie centrale des semelles externe et intermédiaire (la partie laissant apparaître le ProFeel Film) débourrent très mal et la terre accumulée a tendance à rendre la chaussure encore plus glissante. Soyons honnêtes malgré tout : hormis des chaussures spécifiques à ce type de sol (comme les SpeedCross ou FellCross) les Mantra ne s’en tirent pas moins bien que bon nombre de chaussures de trail existantes.

Dernière caractéristique de la semelle externe : elle remonte à la fois sur le devant et l’arrière ce qui permet de maximiser l’accroche en montée comme en descente.

Impression Générale et Conclusion

Autant le dire tout de suite : je ne ferai jamais une compétition avec les Sense Mantra! En particulier parce que sur mes distances de prédilection (Trail long et UltraTrail), j’aspire donc à une chaussure plus tournée vers le confort et la protection.

Est-ce que cela en fait une mauvaise chaussure pour autant?

Bien sûr que non!

En premier lieu, comme je l’ai dit précédemment si j’ai quelques notions en « minimalisme » et « courir naturel », j’ai toujours eu beaucoup de mal à croire qu’en dehors d’une certaine « élite » une chaussure orienté légèreté soit adapté au plus grand nombre pour le Trail.

À vrai dire, je crois plus dans l’abaissement du Drop sur des chaussures de construction classique qu’à l’allègement à tout prix (poids, protection, matériaux…).

Maintenant, il faut bien le reconnaître  la Sense Mantra m’a séduit à plus d’un titre et si elle n’est pas à proprement parler une chaussure « minimaliste » ou « courir naturel », elle reprend bon nombre des avantages de ces 2 courants.

Je passerai rapidement sur ses qualités sur route, les portions d’asphaltes sur lesquelles je cours se limitant à des liaisons entre 2 sentiers.

Je m’étendrais donc plus sur ces qualités de basket de Trail :

Si je déclarais plus haut avoir des doutes sur leur usage en course (sur longues distances), les apports pour l’entrainement sont eux bien réels. Au niveau de la proprioception par exemple, c’est une super chaussure pour travailler les qualités de pieds et se renforcer les chevilles. L’avantage c’est que les éléments de protection permettent de le faire en toute sécurité.

J’ai aussi vraiment adoré les séances de côtes avec les Sense Mantra!

En effet, grâce à leur légèreté, leur grande flexibilité et leur dynamisme, on ressent beaucoup mieux la phase de propulsion nécessaire à accumuler le D+.

Enfin, toujours grâce à la légèreté, au dynamisme mais aussi au ressenti de sol très agréable, les Sense Mantra apportent un coté ludique à vos séances de footing et/ou PPG.

Pour conclure je vous conseillerai donc ces chaussures si vous recherchez une 2ième paire destinée à l’entrainement exclusivement et/ou que vous souhaitez acquérir une chaussure de transition en douceur vers la course naturel ou minimaliste.

Plus durable et plus facile à prendre en main que les versions SLab, les Sense Mantra ne sont certes pas aussi racées mais bien plus protectrices, en contrepartie d’un peu moins de souplesse.

Dernière précision, le prix : comptez 130€ pour les Sense Mantra. Par comparaison les versions Slab sont respectivement affichées à 170€ pour les Sense Ultra et 200€ pour les Slab Sense.

Une très bonne chaussure pour débuter dans cette gamme, les aficionados lui préféreront sans doute les versions Slab Sense ou Sense Ultra.

Un grand merci à Nicolas Contrain (OffRunStuffitts - SimpleHydration) pour la paire de chaussure ayant servi à réaliser ce test ;)

2 commentaires

ajouter un commentaire
fardel (5 années)

Chez salomon j ai acheté les xt wings 3, leur nouveau tissus est beaucoup trop fragile sur le dessus, quelques kms et deja percées au niveau des orteils, en esperant qu ils changent la matiere parce que a force de vouloir les faire plus légère la solidité n est plus là, au prix ou ca coût( un peu exagéré a mon avis) ;)))

Alex (5 années)

Un excellent retour d’expérience complet même si je ne partage pas ton opinion sur 2-3 points. Aussi, je ne paraphraserai pas les points où je suis d’accord avec toi.

Tout d’abord les Ultra Trail sont accessibles avec ce modèle; j’ai couru la TDS 2013 avec les Sense Mantra au pied pendant env. 22h et je n’ai rencontré aucun problème.

En revanche, plus les heures passent, plus l’EVA se tasse et la semelle ne retrouve plus sa forme d’origine. Donc ça tape un peu plus. Mais comme ce modèle est plus destiné à des coureurs forefoot / midfoot, si l’entrainement est là ça passe sinon aïe aïe aïe ! A noter que la semelle se tasse trop rapidement à mon sens; elle est bien plus « molle » qu’une Sense Ultra par exemple.

L’outsole est de trés mauvaise facture sur des surfaces minérales ; je l’ai déjà fait recollée 4 fois pour env. 220 km de course. Et en plus les « crampons » se déchirent. C’est de la vraie m**** en clair. Bref, on est bien loin de la qualité que l’on se doit d’attendre d’une chaussure de cette gamme de prix.

Les points points ++ de ce modèle sont pour moi : le poids, le drop et la souplesse de la semelle.

Les points noirs sont : la semelle extérieure de m**** et le prix. J’estime que par rapport aux autres produits de même gamme sur le marché, ces chaussures sont 40€ trop chers. Soit le tiers du PVC (prix de vente conseillée).

Pour ma part, je considère les modèles Sense (forefoot exclusif) et Sense Ultra (forefoot/midfoot) comme des chaussures pour des distances allant jusqu’au maratrail. Les Mantra seraient, toujours pour moi, plus orientées longue distance. Mais bon Kilian coure bien l’UTMB avec, donc avec un entrainement adéquat ça doit être possible. La route est longue…

Laisser un Commentaire